Gestion du bâtiment

Adopter l'IoT dans les bâtiments : avantages, cas d'usages et conseils

Cyril Mathé
Cyril Mathé12 décembre 2023
9 min
Adopter l'IoT dans les bâtiments : avantages, cas d'usages et conseils

L'avènement de l'Internet des objets (IoT) marque un tournant dans la gestion technique des bâtiments.

L’IoT offre de nombreuses possibilités pour améliorer la gestion des immeubles tertiaires, industriels et d'habitation.

Ces technologies révolutionnent non seulement la façon dont nous interagissons avec nos espaces de vie et de travail, mais elles jouent également un rôle clé dans l'optimisation de l'efficacité énergétique, la réduction des coûts opérationnels et l'amélioration du confort des occupants.

Dans cet article, nous explorerons comment l'IoT est en train de redéfinir le paysage des bâtiments, en facilitant la modernisation du parc immobilier mondial facilement, durablement et à moindre coût.  

La solution de connectivité Wattsense est un moyen innovant d’introduire simplement et rapidement l’IoT dans un bâtiment. Plus d'informations ici.

L'IoT, une révolution pour le pilotage des bâtiments


L'utilisation de l'IoT dans le secteur du bâtiment implique l'installation d'objets connectés, tels que des capteurs IoT et des équipements IoT, dans les différentes pièces d'un bâtiment ou sur des équipements techniques. Ces dispositifs IoT servent principalement à collecter et à transmettre des données variées, jouant un rôle essentiel dans la communication des informations pertinentes.

En communiquant via des passerelles IoT avec des systèmes de gestion comme une GTB (Gestion Technique du Bâtiment), un BOS (Building Operating System), un BIS (Building Information System) ou un EMS (Energy Management System), ces équipements IoT facilitent des fonctions clés telles que la visualisation des données, l'analyse, le contrôle et la prévision. Ces fonctionnalités contribuent à augmenter l'intelligence et l'efficacité des bâtiments.

À lire : Smart Building: qu'est-ce que c'est ?

L'intégration de l'IoT dans les bâtiments joue un rôle important dans l'évolution des méthodes de supervision et de gestion des immeubles. Elle permet de transformer progressivement les bâtiments traditionnels en structures intelligentes, capables de répondre de manière plus efficace et dynamique aux besoins des utilisateurs et aux défis environnementaux.

Comment fonctionne l’IoT dans un bâtiment ? 

Les capteurs et équipements IoT dans le secteur du bâtiment couvrent une large gamme de dispositifs conçus pour mesurer et contrôler différents aspects de l'environnement bâti. Parmi ceux-ci, on trouve : 

les capteurs de température, qui permettent de surveiller et de réguler la chaleur dans les espaces intérieurs.

- les compteurs et sous-compteurs électriques jouent un rôle crucial dans le suivi de la consommation énergétique.

- les capteurs d'occupation et de CO2, essentiels pour gérer la qualité de l'air intérieur et optimiser l'utilisation de l'espace. 

- les capteurs de composés organiques volatiles (COV) et les vannes thermostatiques contribuent également à améliorer la qualité de l'air et le confort thermique. 

- les capteurs de luminosité qui permettent d'ajuster l'éclairage en fonction des besoins réels, économisant ainsi l'énergie tout en améliorant l'expérience des occupants.

Ces capteurs vont permettre de collecter et de remonter des données de fonctionnement à une plateforme centrale d'analyse et de pilotage via des passerelles ou des solutions de connectivité comme la technologie Wattsense.

schéma d'un réseau de capteurs IoT dans un bâtiment

L'Internet des objets, la clé de voûte du smart building pour les gestionnaires immobiliers

L'intégration de ces objets communicants sans fil présente de nombreux avantages qui en font une véritable révolution pour les gestionnaires de parcs immobiliers.

À lire : Transformer votre bâtiment en Smart Building : Les 9 avantages

Moderniser sans travaux lourds 

L'Internet des objets permet de moderniser les installations techniques des édifices existants sans engager de coûteux travaux de rénovation ou de construction. Concrètement, il suffit d'ajouter des capteurs IoT sur les équipements en place (chaudière, VMC, climatisation, éclairage...) sans changer toutes les installations. 

schema avec ou sans IoT dans les bâtiments

Cette approche dite de "retrofitting" évite de remplacer les équipements, ce qui diminue grandement les investissements nécessaires ; les bâtiments sont modernisés à moindres frais pour devenir communicants et intelligents. Cette solution est idéale pour les parcs immobiliers tertiaires soumis au décret BACS.

Récupérer la donnée lorsque c’est impossible en filaire 

L'emploi de capteurs IoT sans fil se révèle particulièrement avantageux dans les situations où l'architecture ou les contraintes physiques d'un bâtiment rendent difficile, voire impossible, l'installation de systèmes filaires.

À lire : Supervisez les équipements techniques d’un bâtiment grâce au LoRaWAN : Une solution aux problèmes de câblage

Centraliser les données

L'IoT dans son ensemble permet d’accéder plus facilement à la donnée d’équipements et à la conversion de la donnée en local afin de centraliser sur une même plateforme l'ensemble des données remontées par les différents équipements et systèmes présents dans le bâtiment. 

Cette collecte unifiée des données de fonctionnement fait disparaître les silos d'informations. Elle donne accès à une vue d'ensemble du bâtiment indispensable pour en optimiser la gestion. Croiser ces données provenant de sources multiples facilite également l'anticipation des dysfonctionnements.

Superviser, anticiper et adapter : les cas d'usage de l'Internet des objets dans le secteur immobilier

Les applications de l'IoT sont multiples pour optimiser le smart building. 

Améliorer la performance énergétique du bâtiment  

L’IoT facilite la supervision en détail des consommations énergétiques. En connectant les compteurs et les capteurs à des systèmes de gestion de l’énergie (EMS), il est possible d’avoir une vision d’ensemble et de monitorer la consommation globale du bâtiment mais aussi celle de zones ou équipements spécifiques (éclairage, chauffage, climatisation, servitudes...).

Ces informations détaillées font ressortir les postes sur lesquels des économies d'énergie sont possibles. Les actions sont ensuite priorisées en fonction de leur retour sur investissement. L'Internet des objets fournit ainsi toutes les clés pour réduire efficacement la facture énergétique.

Se conformer aux réglementations

Afin de se conformer aux exigences du décret tertiaire et du décret BACS, les gestionnaires de bâtiments peuvent mettre en place des systèmes de mesure et de supervision énergétiques reposant sur les technologies de l'Internet des objets. L’IoT, en facilitant la connectivité, permet de mettre à niveau ou d'installer facilement un système de gestion des bâtiments et d’améliorer la performance énergétique d’un bâtiment. 

Optimiser la maintenance des équipements du bâtiment 

L’utilisation de technologies IoT permet également de faciliter la maintenance prédictive des équipements techniques. La collecte des données de fonctionnement en temps réel permet de mettre en place des alarmes afin d’anticiper les anomalies avant qu'elles ne provoquent des pannes. Les techniciens peuvent ainsi intervenir au bon moment, ce qui réduit les coûts de maintenance. 

L'IoT permet de passer d'une maintenance curative (on répare ce qui est cassé) à une maintenance prédictive (on anticipe les pannes). Les données collectées font ressortir les équipements présentant des signes d'usure ou de dysfonctionnements (par exemple la vibration anormale d’un moteur). 

Les techniciens peuvent alors intervenir avant l'apparition de pannes ; celles-ci sont moins fréquentes, moins longues et moins coûteuses. L'Internet des objets optimise ainsi grandement les coûts de maintenance du bâtiment.

Augmenter le confort des occupants 

La gestion du confort occupe aussi une place centrale. En installant des capteurs pour mesurer la température, l'humidité, le CO2, la luminosité et la présence, et en les reliant à un système de gestion, les responsables de la gestion du bâtiment sont en mesure d'ajuster les conditions environnementales en fonction des besoins spécifiques des occupants, salle par salle.

L'utilisation de capteurs IoT permet un pilotage dynamique des paramètres de confort (température, humidité, qualité de l'air, etc.) au plus près des besoins des occupants pour un confort sur-mesure.

Automatiser les tâches fastidieuses 

L’utilisation en combiné de capteurs et d’actionneurs IoT couplé à un automate en local ou a un service d’automatisation cloud (IFTTT, ou NodeRed) est très efficace pour la mise en place de logiques, comme par exemple, la régulation des paramètres de confort (température, humidité, qualité de l'air, luminosité, entre autres) en fonction de l'occupation réelle des différents espaces. 

Ces tâches sont simplifiées pour permettre aux équipes de se concentrer sur des missions à plus forte valeur ajoutée.

Superviser et réagir en temps réel

L'IoT facilite aussi la supervision en temps réel des équipements et des conditions ambiantes dans le bâtiment grâce aux multiples données envoyées par les capteurs. Tout événement anormal est ainsi instantanément détecté, que ce soit par exemple une surchauffe locale, une sous-tension ou un taux d'humidité excessif.

Via des systèmes de gestion et de supervision, les gestionnaires sont alertés immédiatement, où qu'ils se trouvent. Ils peuvent alors réagir rapidement en ajustant les paramètres à distance ou en envoyant une équipe sur place. Cette capacité d'intervention rapide évite que des dysfonctionnements mineurs ne dégénèrent en incidents majeurs.

Bien choisir les équipements IoT pour un smart building réussi

Pour réussir le déploiement de l'Internet des objets au sein d’un parc immobilier, plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix des solutions technologiques :

  • L'interopérabilité : il est essentiel de choisir des solutions IoT interopérables, basées sur des standards ouverts, et non des technologies propriétaires fermées. Cela permet d'éviter les silos technologiques, où les équipements et les données sont cloisonnés. L'interopérabilité facilite l'intégration de nouveaux capteurs et objets connectés au fur et à mesure des besoins. Elle donne plus de flexibilité pour faire évoluer ses installations dans le temps. 

  • Bien choisir le protocole de communication IoT : Le protocole LoRaWAN est particulièrement adapté aux problématiques de connectivité des bâtiments intelligents du fait de sa longue portée, permettant de couvrir tout un immeuble. Sa faible consommation énergétique en fait aussi un choix durable. Son déploiement simplifié le rend idéal pour les parcs immobiliers. De même, son utilisation à la fois en solution cloud et local en fait un protocole idéal pour qui veut faire évoluer étape par étape son installation

À lire : Le protocole LoRaWAN : tout savoir 

  • La sécurité des données est primordiale pour la cybersécurité et pour se prémunir contre les cyberattaques qui peuvent paralyser les installations et activités du bâtiment. Il faut s'assurer que les données soientchiffrées, et que l'authentification et les autorisations d'accès sont gérées de manière stricte. Une surveillance active de la sécurité et des mises à jour régulières sont nécessaires.

  • Adapter aux besoins et aux cas d'usage : les technologies de l’Internet des objets doivent être adaptées aux besoins spécifiques du bâtiment et aux cas d'usage visés pour un déploiement efficace. Inutile d'ajouter et de payer pour des capteurs dont on n'a pas l'usage. Un audit préalable des besoins et un cahier des charges détaillé aident à choisir les solutions IoT apportant le plus de valeur pour un bâtiment tertiaire.

  • Limiter l'impact écologique : à ce titre, il est important de ne pas surdimensionner les installations IoT et la flotte de capteurs, pour limiter l'impact écologique. La mutualisation des objets est essentielle quand c'est possible, en évitant les doublons de capteurs. Par ailleurs, les matériels doivent être facilement recyclables en fin de vie.
En intégrant ces différents critères, les gestionnaires de bâtiments font les bons choix technologiques pour un projet IoT réussi.

Pour réussir votre transformation numérique grâce à l'IoT et optimiser votre parc immobilier, faites confiance aux services et à l'expertise de Wattsense. Nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner dans le déploiement de ces objets connectés au service de la performance de vos bâtiments.


Des bâtiments connectés pour plus d'intelligence

L'Internet des objets ne fonctionne pas isolément. Bien au contraire, pour tirer pleinement profit de la masse de données collectées, l'IoT doit s'intégrer avec d'autres technologies émergentes comme l'intelligence artificielle (IA), le big data et le cloud computing.

L'intelligence artificielle

L'IA enrichit les cas d'usage de l'IoT dans les immeubles. Les algorithmes d'apprentissage automatique (machine learning) sont en mesure de détecter des anomalies dans les données collectées pour anticiper les dysfonctionnements. L'IA optimise également la gestion et l’efficacité énergétique.

Le big data et le cloud

Le traitement des données massives générées par les objets connectés nécessite le recours combiné au big data et au cloud. Le cloud offre des capacités de calcul et de stockage élevées pour une analyse fine en temps réel.  Les solutions basées sur le cloud permettent de mettre à jour à distance les logiciels et applications sans intervention sur site. Les gestionnaires bénéficient ainsi rapidement des dernières optimisations et fonctionnalités pour adapter leurs outils à leurs besoins changeants.

De ce fait, en associant IoT, IA et big data les gestionnaires d'immeubles peuvent transformer les données brutes en insights exploitables pour créer de la valeur. L'IoT doit donc s'inscrire dans une approche technologique globale.

Pour résumer, l'application de l'IoT dans les bâtiments se concentre sur l'usage de capteurs et d'équipements IoT. Ces dispositifs jouent un rôle crucial en matière de communication, car ils collectent et transmettent des données. Lorsqu'ils sont intégrés à des systèmes de gestion, ces capteurs et équipements permettent non seulement la visualisation des données, mais aussi leur analyse approfondie, le contrôle des systèmes et la prédiction de divers besoins ou problèmes.
Cette synergie entre l'IoT et les systèmes de gestion est fondamentale pour transformer un bâtiment traditionnel en une structure intelligente.

Pour conclure

En conclusion, l'adoption de l'IoT dans le secteur immobilier ouvre un horizon de possibilités pour une gestion plus efficace et intelligente des bâtiments. En reliant des capteurs et équipements IoT à des systèmes de gestion avancés, les gestionnaires de bâtiments peuvent non seulement optimiser l'efficacité énergétique, mais aussi améliorer le confort des occupants et simplifier la maintenance. 

La connectivité sans fil et l'interopérabilité des systèmes offrent une flexibilité inégalée, particulièrement dans les bâtiments où l'installation de systèmes filaires est impraticable. La centralisation des données opérationnelles élimine les silos d'informations, permettant une supervision complète et une réaction rapide aux anomalies.

L'IoT n'est pas seulement un ajout technologique ; c'est un levier de transformation stratégique qui rend les bâtiments plus intelligents et plus performants. En adoptant une approche intégrée et en choisissant les bons outils, les gestionnaires immobiliers peuvent non seulement répondre aux défis actuels, mais aussi se préparer efficacement pour l'avenir du secteur immobilier.

Des technologies comme la solution de connectivité proposée par Wattsense permettent une intégration fluide de l'IoT, rendant les bâtiments plus réactifs et adaptatifs aux besoins en constante évolution.  N’hésitez pas à demander votre démonstration pour en savoir plus.

Vous voulez en savoir plus sur la solution de connectivité Wattsense ?

Découvrir notre solution

Sur le même sujet

La Réglementation sur la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments tertiaires et les établissements recevant du public
Gestion du bâtiment

La Réglementation sur la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments tertiaires et les établissements recevant du public

Des données ESG fiables et harmonisées pour la gestion d’actifs immobiliers grâce aux technologies de Smart Building
Gestion du bâtiment

Des données ESG fiables et harmonisées pour la gestion d’actifs immobiliers grâce aux technologies de Smart Building

Supervisez les équipements techniques d’un bâtiment grâce au LoRaWAN : Une solution aux problèmes de câblage
Gestion du bâtiment

Supervisez les équipements techniques d’un bâtiment grâce au LoRaWAN : Une solution aux problèmes de câblage