Gestion de l'énergie

Les immeubles intelligents ont leur label : le SmartScore

Cyril Mathé
Cyril Mathé26 janvier 2024
5 min
Les immeubles intelligents ont leur label : le SmartScore

Les avancées technologiques ont révolutionné notre manière de vivre et de travailler, et cela se reflète clairement dans l’architecture et la gestion des bâtiments modernes. Les immeubles intelligents, qui intègrent des technologies de pointe pour améliorer l’expérience des utilisateurs et l’efficacité énergétique, ont le vent en poupe. Pour reconnaître et standardiser ces avancées, un nouveau label a été créé récemment : le SmartScore.

logo smart score

Le SmartScore, le complément attendu des labels immobiliers

Le monde de l’immobilier a longtemps été à la recherche d’un système de labellisation qui pourrait encapsuler les avancées des immeubles intelligents. Le label SmartScore comble ce vide, offrant une reconnaissance officielle aux bâtiments qui intègrent intelligemment la technologie pour améliorer la vie quotidienne de leurs occupants. Ce label est un outil précieux pour les promoteurs et les investisseurs qui cherchent à mettre en avant leurs propriétés comme étant à la pointe de l’innovation technologique.

Un label créé par les artisans du Wiredscore

Le label SmartScore a été lancé en 2021. Il est le résultat d’une collaboration entre locataires, propriétaires et experts au sein du WiredScore Smart Building Council. Ce consortium regroupe plus de 90 entreprises internationales, leaders en innovation. Il est un véritable pionnier dans le domaine de la labellisation des bâtiments intelligents. Fondé en 2013 à New York, il a rapidement gagné en notoriété, grâce à son approche novatrice et à son soutien par des leaders de l’immobilier, de la technologie et des télécommunications, ainsi que par le maire de l’époque, Michael Bloomberg.  

À lire : Le WiredScore, un label certifiant la connectivité optimale de vos bâtiments

L’objectif du SmartScore est de proposer une définition claire des immeubles intelligents et d’être plus exigeant que les labels existants dans le domaine de la connectivité. Le label SmartScore a donc pour vocation de devenir une référence dans l’industrie du bâtiment, garantissant que les immeubles labellisés offrent une expérience utilisateur optimale et une gestion efficiente des ressources.

Une forte demande pour les smart buildings

Selon un rapport de WiredScore, il existe une demande croissante pour des espaces de travail intelligents, sociables et durables. Les utilisateurs sont en quête d’expériences uniques et valorisent les technologies de pointe. Environ 26 % des utilisateurs de locaux professionnels attendent des bureaux équipés de la dernière technologie, tandis que 30 % souhaitent des services numériques qui favorisent la culture d’entreprise. De plus, 63 % des utilisateurs considèrent qu’il est important de travailler dans un bureau qui s’inscrit dans une démarche durable et connectée.

Répondre au manque d’un label adapté aux smart buildings

L’essor des smart buildings a ainsi créé un besoin pour un label susceptible de certifier les points forts des technologies smart et de leur gestion. Un smart building ne se définit pas seulement par la somme de ses technologies, mais plutôt par la manière dont ces technologies sont utilisées pour améliorer l’expérience des utilisateurs. Le label SmartScore s’applique donc aux bâtiments utilisant efficacement et de manière pertinente la technologie, que ce soit à travers la Gestion Technique des Bâtiments (GTB) ou par des applications et services numériques qui optimisent la gestion quotidienne de l’immeuble. 

Qu’est-ce que le SmartScore ? La démarche en détail

Comme pour toutes les normes et certifications, le SmartScore repose sur une démarche complète, fondée sur l’évaluation de nombreux critères.

Les objectifs précis du SmartScore

L’objectif du SmartScore est clair : valoriser les infrastructures numériques des immeubles récents tout en améliorant l’expérience utilisateur grâce aux technologies. Il s’appuie sur deux piliers fondamentaux : les fonctionnalités offertes pour l’expérience utilisateur et les fondations technologiques solides (infrastructures, services et procédures). Le label met en avant l’adaptabilité des technologies afin d’anticiper les futurs usages et promouvoir une gestion efficace des infrastructures intelligentes. 

Les critères du SmartScore

Le SmartScore est déterminé à partir de l’évaluation de 59 critères répartis sur 12 thématiques. 

Les fonctionnalités de l’immeuble comptent pour 65 % du score final

Ces critères évaluent six aspects touchant aux fonctionnalités : 

  • Productivité individuelle et collective (systèmes d’enregistrement, géoguidage), 
  • Santé et bien-être (gestion de la qualité de l’air, du confort), 
  • Communauté et services disponibles (accès aux services de l’immeuble, information locale),
  • Développement durable (usage de l’énergie et de l’eau, les énergies alternatives, et les systèmes autoapprenants),
  • Maintenance (utilisation de l’espace, reporting, alertes de dysfonctionnements),
  • Sécurité (accès, gestion des populations…).

Les fonctionnalités numériques sont également analysées selon six thématiques :

  • Connectivité (redondance des accès haut débit, Wi-Fi), 
  • Systèmes intelligents (gestion technique du bâtiment, plateformes d’intégration),
  • Réseau d’intégration du bâtiment (environnement réseau, infrastructure passive et active) 
  • Gouvernance (stratégie smartbuilding, suivi de l’efficacité du smartbuilding)
  • Cybersécurité (politique de cybersécurité, vérifications de la protection numérique),
  • Data sharing (gestion des données personnelles).

Le label SmartScore propose quatre niveaux de certification : Certified, Silver, Gold et Platinum, permettant une gradation de la performance et de l’intégration des technologies au sein des immeubles.

niveau de certification smart score

La démarche de l’obtention du label SmartScore

Le processus pour obtenir le label SmartScore est rigoureux et structuré, en garantissant la fiabilité et la pertinence. Il suit, comme pour la plupart des normes, un parcours en plusieurs étapes obligatoires.

  • L’inscription : la première étape pour un projet est de s’inscrire au programme SmartScore.
  • La mise en œuvre de la démarche : avant d’entamer la revue des critères, il est nécessaire de sélectionner les plus pertinents parmi les 59 critères proposés. En effet, le label doit être adapté aux spécificités de l’immeuble, et il est rare que tous les critères soient utiles à cet effet.
  • Une revue documentaire intermédiaire : en cours de travaux, une première revue documentaire est effectuée par le certificateur WiredScore. Elle est également indispensable pour les rénovations et les développements dans un immeuble déjà en activité.
  • Une revue documentaire finale est réalisée en fin de travaux pour tout projet.
  • La validation : l’obtention du certificat confirme la conformité du bâtiment aux standards du label SmartScore.
  • Le renouvellement : tous les deux ans, il est nécessaire de renouveler le label pour les immeubles en exploitation.

Contrairement au label WiredScore, le label SmartScore ne nécessite pas de visite physique du bâtiment pour la délivrance du certificat final. C’est pourquoi les vérifications documentaires sont des étapes capitales, menées de façon très rigoureuse. 

Qu’apporte le label SmartScore pour un bâtiment ?

Le label SmartScore est le symbole d’une avancée significative dans la technologie et la durabilité des bâtiments. Encore très récent, il se popularise rapidement dans de nombreux pays, d’autant qu’il apporte de nombreux avantages tant pour les promoteurs immobiliers que pour les utilisateurs finaux des immeubles.

La valeur d’usage et d’efficacité d’un bâtiment labellisé SmartScore est particulièrement forte. Les immeubles dotés du label SmartScore promettent ainsi une réduction significative de l’impact environnemental, générant d’importantes économies dans leur budget de gestion. 

Les immeubles SmartScore sont en phase avec les normes environnementales actuelles les plus exigeantes :

Les smart buildings répondent parfaitement à ces exigences.

L’obtention d’un certificat WiredScore ou SmartScore représente une plus-value significative pour tout bâtiment. Pour les promoteurs immobiliers, ces certificats sont particulièrement attractifs, notamment pour la mise en location d’immeubles de bureaux ou de résidences. Pour le locataire ou l’utilisateur final, un bâtiment certifié offre une garantie de qualité et d’efficience, assurant des fonctionnalités avancées et la possibilité d’extensions ou d’adaptations futures.

Un aspect souvent négligé, mais essentiel dans les immeubles intelligents est la confidentialité et la sécurité des données. Le label SmartScore prend en compte la sécurité des systèmes audio et autres technologies intégrées dans le bâtiment, garantissant ainsi non seulement l’efficacité énergétique et le confort, mais aussi la protection des informations personnelles des utilisateurs.

La solution Wattsense favorise l’obtention du label SmartScore

Dans le monde de l’immobilier intelligent, obtenir le label SmartScore signifie démontrer un engagement envers l’innovation, la durabilité et l’amélioration de l’expérience utilisateur. La solution proposée par Wattsense peut y jouer un rôle majeur en facilitant l’atteinte de certains des objectifs, grâce à sa technologie avancée et ses solutions intégrées.

la solution Wattsense

Wattsense, qu’est-ce que c’est ?

Wattsense est une solution technologique qui permet une intégration et une gestion simplifiées des équipements techniques connectés. Cette solution intelligente facilite la centralisation des données, le contrôle en temps réel et la maintenance proactive des immeubles : accès centralisé et en temps réel des données recueillies des équipements et capteurs sous protocoles différents, analyses des données, mise en place d'alarmes… Wattsense contribue directement à plusieurs critères nécessaires pour l’obtention du label SmartScore. 

Wattsense facilite la validation de plusieurs critères pour le SmartScore 

La solution Wattsense est idéale pour améliorer les fonctionnalités, en particulier :

En matière de santé et bien-être :

Wattsense permet la centralisation des données issues des capteurs de qualité de l’air (CO2, COV), rendant possible, fluide et rapide le contrôle avec la mise en place d’alarmes, et le reporting dans le cadre du label.

En centralisant les données des capteurs de température et de volume sonore et en rendant leur contrôle centralisé particulièrement aisé, Wattsense vous aide à améliorer le confort des utilisateurs.

Pour ce qui concerne la maintenance, Wattsense assure une connexion efficace avec les équipements techniques du bâtiment, permettant un contrôle optimal de leur fonctionnement et la mise en place d’alertes en cas de dysfonctionnement.

La solution Wattsense coche également la case « développement durable ». Grâce aux connexions via les compteurs d’énergie, elle permet une remontée efficace des données de consommation énergétique (électricité, eau), et la mise en place d’un suivi de celles-ci.

Vous voulez en savoir plus sur la solution de connectivité Wattsense ?

Découvrir notre solution

Sur le même sujet

Sous-comptage : Ce qu'il faut savoir pour une intégration efficace des sous-compteurs électriques
Gestion de l'énergie

Maîtrisez vos consommations grâce au sous-comptage

Optimisation énergétique des bâtiments : enjeux et solutions
Gestion de l'énergie

Optimisation énergétique des bâtiments : enjeux et solutions

Guide complet pour la mise en place d’un plan de comptage énergétique
Gestion de l'énergie

Guide complet pour la mise en place d’un plan de comptage énergétique