Gestion de l'énergie

La certification NF HQE, un vecteur de réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments

Cyril Mathé
Cyril Mathé9 janvier 2024
6 min
La certification NF HQE, un vecteur de réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments

Progressivement, le secteur de la construction et du bâtiment s’est mis en marche pour répondre aux gigantesques défis que posent la crise climatique et, plus largement, l’empreinte humaine sur la planète. Depuis une trentaine d’années, on voit ainsi naître et se développer des certifications, des normes et des labels qui garantissent l’engagement de certains bâtiments et de leurs gestionnaires dans une gestion plus durable.

Apparu en 2002, le label français HQE est aujourd’hui l’un des plus populaires sur notre territoire, et ce n'est pas sans raison. Il représente la garantie de bâtiments durables et rentables.

Qu’est-ce qu’un label HQE ? 

label hqe

Le label HQE, ou Haute Qualité Environnementale, est une certification accompagnant les promoteurs et propriétaires de bâtiments dans leur volonté de réduire l’empreinte   environnementale de leurs immeubles.

 Il s’agit d’une certification environnementale française, créée en 2002 par l’association HQE. Cette dernière, composée d’acteurs des BTP, s’était constituée en 1996 pour porter un cadre de référence autour d’une démarche de développement durable dans le secteur du bâtiment. En parallèle, l’association a participé aux travaux de normalisation qui ont abouti à la publication d’une norme NF. 

Avec ce label, l’association souhaite apporter sa pierre à la transition environnementale. Demander la certification HQE s’apparente à une démarche au long cours de l’entrepreneur ou du propriétaire : le label évolue, et le bâtiment peut également progresser dans les niveaux du label.

 Ainsi, la démarche HQE favorise les constructions durables : réduction de l’empreinte carbone, respect de l’environnement et garantie d’une qualité de vie optimale pour les occupants. Ce label s’adresse aussi bien aux bâtiments du tertiaire qu’aux immeubles d’habitation.

Qui délivre le label HQE ? 

Le label HQE est délivré par deux organismes certificateurs : Certivea et Cerqual. Ces entités indépendantes jouent un rôle de premier plan dans la garantie de l’impartialité et de la fiabilité du label. 

Certivea, devenu en 2022 Entreprise à Mission, est une filiale du CSTB, le Centre technique et scientifique du bâtiment. Certivea certifie les bâtiments et les infrastructures. 

Cerqual Qualitel certification est une émanation de l’association Qualitel. Elle se concentre sur la délivrance du label HQE habitat, pour les immeubles résidentiels.  

Les engagements du label HQE 

Le label HQE, Haute Qualité Environnementale vise à minimiser l’impact environnemental des bâtiments tout en assurant qualité et confort pour ses utilisateurs. Il repose sur une série d’engagements qui entrent dans les objectifs du développement durable fixés par l’ONU. 

14 cibles et 4 engagements 

La certification HQE vise 14 cibles et 4 engagements fondamentaux. C’est sur ces éléments clés que s’établit le label.   

les 4 engagements du label HQE

Source: https://www.vmzinc.com/fr-fr/solution-durable/vmzinc-hqe

14 cibles de qualité environnementale

 Les 14 cibles du label HQE couvrent une gamme étendue de domaines importants pour la construction et la rénovation de bâtiments. Ces cibles correspondent à quatre catégories distinctes.

 1 Les cibles d’écoconstruction, au nombre de trois : 

  • Le management de l’opération de construction ou de rénovation : l’objectif est ici d’assurer une gestion efficace et responsable du projet de construction ou de rénovation. En particulier, celle-ci doit veiller aux relations harmonieuses du bâtiment avec son environnement immédiat.
  • Le choix intégré des procédés et des produits de construction : Il s’agit de choisir des matériaux et des technologies à faible impact environnemental.
  • Un chantier à faibles nuisances : c’est la conduite du chantier qui est ici en jeu. Cela concerne en particulier les nuisances sonores, la poussière polluante et la gestion des déchets.

2  Les cibles d’écogestion, qui sont quatre : 

  • La performance énergétique : comment la consommation d’énergie du bâtiment est-elle pensée dans un but de plus faible utilisation ? 
  • La gestion de l’eau : il faut faire la preuve d’une utilisation et d’une gestion rationnelles de l’eau dans le bâtiment.
  • La gestion des déchets d’activités : La mise en place de démarches de réduction des déchets, de tri et de recyclage est un impératif pour atteindre cette cible.
  • L’entretien et la maintenance : de manière à conserver a minima ses qualités environnementales initiales, le bâtiment doit être maintenu en permanence.

À lire : Comment diminuer la consommation énergétique des bâtiments ?


3 Les quatre cibles de confort :

  • Le confort hygrothermique concerne la régulation de la température et de l’humidité pour un bien-être optimal des occupants.
  • Le confort acoustique : la réduction des nuisances sonores à l’intérieur du bâtiment est le but poursuivi par cet objectif.
  • Le confort visuel comprend l’optimisation de l’éclairage naturel et artificiel.
  • Le confort olfactif : l’environnement intérieur ne doit évidemment pas souffrir de mauvaises odeurs. Leur disparition ou la mise en œuvre d’une ventilation efficace en sont la clé.

4 Enfin, la norme HQE détermine trois cibles de santé :

  • La qualité sanitaire de l’air grâce à une bonne gestion des risques de pollution,
  • La qualité sanitaire de l’eau. Les gestionnaires doivent s’assurer que l’eau au sein du bâtiment est propre et saine ou œuvrer dans ce sens.
  • La qualité sanitaire des espaces se concentre sur la salubrité générale des espaces intérieurs. 

Les 4 engagements 

En 2015, afin de mieux expliciter les objectifs précis du label HQE, quatre engagements sont venus compléter les 14 cibles :

  • Le respect de l’environnement. Il peut être atteint par l’usage raisonné des ressources et des énergies et la limitation des rejets polluants.
  • La qualité de vie : ce pilier du label porte en particulier sur la sécurité des occupants et la salubrité des locaux, par des aménagements et des services qui favorisent le confort et la praticité.
  • La performance économique. Cet aspect implique une optimisation des coûts et des charges tout au long du cycle de vie du bâtiment. Le bâtiment lui-même voit, par ses efforts environnementaux, un accroissement de sa valeur, et participe au développement du territoire dans lequel il s’insère.
  • Un management responsable : l’organisation du bâtiment est adaptée aux objectifs performance et qualité. Cet engagement repose sur une maîtrise du projet de sa réalisation à son exploitation, ainsi qu’à la mise en place de procédures d’évaluation dans le but d’une amélioration continue. 

Comment obtenir le label HQE ? 

Pour obtenir le label HQE, le promoteur ou le propriétaire d’un bâtiment doit s’engager dans un processus de long terme, en suivant plusieurs étapes. 

Faire la demande du label HQE 

La première démarche est de faire une demande officielle auprès de l’organisme certificateur, Certivéa. Cette demande s’accompagne du dépôt de pièces justificatives détaillées sur le projet, en mettant l’accent sur les aspects environnementaux et de durabilité. Une fois le dossier accepté, plusieurs audits seront commandités.  

Des audits à chacune des étapes du projet immobilier 

Le processus de certification HQE comprend en effet des audits à chaque étape de l’avancement du projet.

Les phases de programme et de conception : Les phases de programme et de conception font l’objet, chacune, d’un audit documentaire par échantillonnage. Si tous les aspects ne sont pas intégralement étudiés,  des échantillons des différents éléments du projet sont approfondis, en particulier dans leur dimension environnementale et durable.

La phase de réalisation : Pendant cette phase, c’est un auditeur externe et indépendant, mandaté par Certivéa, qui se déplace et vient examiner le site, à plusieurs moments de sa construction.

C’est sur la foi de ces différents audits que le label sera, ou non, délivré, et que son niveau d’engagement sera déterminé. 

Les trois niveaux du label HQE 

Le label HQE propose trois niveaux de certification.

  • Le bâtiment peut être labellisé HQE « Base » s’il atteint sept des 14 cibles ;
  • Il sera HQE de niveau « performant » avec 11 cibles atteintes,
  • Et HQE « très performant » s’il atteint l’ensemble des 14 cibles.

Bien évidemment, comme nous l’avons souligné plus haut, le label est évolutif. Il est possible de voir un bâtiment affecté du label « base » dans un premier temps puis, grâce à des efforts constants, monter en niveau. Pour chaque changement de niveau, de nouveaux audits sont réalisés. 

Le coût du label HQE 

Le coût de la certification HQE dépend de la taille et de la complexité du projet. Toutefois, on peut le chiffrer entre 15 000 € et 20 000 € pour une surface de 10 000 m2. C’est un coût proche de celui d’une certification comme BREEAM.

Mais ce coût semble très minime face aux maints avantages qu’il peut apporter. 

  • La commercialisation de tout ou partie d’un immeuble HQE est nettement plus aisée aujourd’hui que celle d’un bâtiment non certifié.
  • Le label HQE avec ses 14 cibles traite de — presque — tous les aspects environnementaux. En cela il est en avance sur la réglementation. Pas besoin de remise aux normes en catastrophe, les prochaines modifications de réglementation sont déjà prévues.
  • Enfin, le label HQE valorise l’immeuble : loyers plus élevés, dépense énergétique moindre, sa rentabilité est garantie

Facilitez-vous l’obtention du label HQE avec Wattsense

Vous pouvez vous éviter de nombreux travaux et démarches pour obtenir le label HQE grâce à Wattsense. Cette solution innovante vous aide à optimiser la gestion des bâtiments sans avoir à accomplir de lourds travaux de rénovation des équipements techniques pour répondre aux critères exigeants du label.  

facilitez vous l'obtention du HQE avec Wattsense

La solution Wattsense, une gestion optimisée des bâtiments  

En intégrant des technologies avancées, cette solution permet aux gestionnaires de bâtiments de contrôler et d’améliorer efficacement les performances environnementales

La compatibilité universelle de Wattsense avec tous les équipements, capteurs et compteurs du marché lui permet de centraliser toutes les données pertinentes en un seul endroit. Sur une simple console, vous pourrez ainsi analyser et gcontrôler les consommations d’électricité, d’eau, etc. Il est également possible d’intégrer toutes ces données à d’autres systèmes comme une Gestion technique du bâtiment (GTB) ou un Energy management system (EMS). 

L’apport de Wattsense sur les cibles du label HQE 

Wattsense vous aide en particulier à atteindre trois des quatorze cibles du label HQE.

L’éco-gestion 

En fournissant des outils pour un meilleur suivi et une meilleure gestion de l’énergie, de l’eau et de la maintenance des équipements, Wattsense aide à minimiser l’impact environnemental des bâtiments. 

Le confort 

La solution Wattsense, combinée à des capteurs IoT, vous donne accès à toutes les données et fonctionnalitées nécessaires à la mise en place d'un confort optimal en termes de température, d’éclairage et d’acoustique.

La santé 

Enfin, par une gestion centralisée de l’ensemble de vos capteurs, Wattsense permet de contrôler en permanence la qualité sanitaire de l’air et de l’eau, soit deux cibles distinctes, contribuant ainsi à conserver en permanence au bâtiment des indicateurs de santé au vert.

À lire : L'hôtel Ibis améliore la gestion des risques sanitaires grâce à la solution Wattsense

Wattsense est ainsi un partenaire de choix pour les entreprises cherchant à obtenir la certification HQE de leurs bâtiments. Par sa capacité à centraliser et gérer efficacement les données environnementales des bâtiments, et par la connectivité de sa solution avec plus de 900 équipements, Wattsense permet une gestion optimisée de l’énergie, de l’eau et participe activement au bien-être des occupants.

Vous voulez en savoir plus sur la solution de connectivité Wattsense ?

Découvrir notre solution

Sur le même sujet

Sous-comptage : Ce qu'il faut savoir pour une intégration efficace des sous-compteurs électriques
Gestion de l'énergie

Maîtrisez vos consommations grâce au sous-comptage

Optimisation énergétique des bâtiments : enjeux et solutions
Gestion de l'énergie

Optimisation énergétique des bâtiments : enjeux et solutions

Les immeubles intelligents ont leur label : le SmartScore
Gestion de l'énergie

Les immeubles intelligents ont leur label : le SmartScore