Gestion du bâtiment

5 grandes tendances qui vont s’imposer dans le secteur du Smart Building

Louis Vermorel
Louis Vermorel12 mars 2020
6 min
5 grandes tendances qui vont s’imposer dans le secteur du Smart Building

Ce n'est plus un concept futuriste mis en scène dans des dessins animés et des films de science-fiction uniquement : les bâtiments intelligents sont aujourd’hui chargés d'optimiser les ressources, de réduire la pollution et d'améliorer la sécurité et la qualité de vie de leurs occupants.

Certes, nous ne vivons pas - encore ! - comme les Jetsons dans un complexe intelligent tel que Orbit City. Mais grâce à l'évolution des solutions IoT, les bâtiments intelligents sont devenus une réalité et ils transforment en profondeur le modèle économique ainsi que l’organisation opérationnelle des secteurs du facility management et de la gestion immobilière.

En tant que service de connectivité des bâtiments, chez Wattsense, il est évident que nous suivons avec attention tout ce qui façonne l'avenir des bâtiments intelligents. Notre connaissance de ce marché nous a conduit à sélectionner cinq tendances majeures qui, selon nous, vont piloter les bâtiments intelligents cette année et méritent donc d'être examinées.

1. Plus de séparation entre informatique locale et services cloud

Plus besoin d’opposer informatique locale et services cloud : en 2020, vous pouvez avoir le meilleur des deux mondes grâce à l'évolution des équipements et à l'Internet des Objets.

Les services locaux comme l'edge computing, ou “informatique en périphérie de réseau”,  peuvent coexister avec le cloud et contribuer à relever ces défis. "Aujourd'hui, seulement 10% des données sont traitées en dehors des data centers ou du cloud, mais ce taux devrait atteindre 75% d'ici 2022." explique Vivek Sharma de l'USC Marshall School of Business.

L’edge computing relève directement les défis des services cloud ; il peut offrir une faible latence permettant aux applications et aux équipements intelligents de répondre aux données en temps réel, éliminant ainsi le laps de temps de réaction. Le traitement local des données permet également d'économiser de la bande passante. Les services locaux offrent en outre des fonctionnalités de sécurité qui ne dépendent plus de la disponibilité du réseau et du cloud.

Nous croyons depuis toujours à l'intérêt de combiner informatique locale et services cloud ; c'est pourquoi nous avons récemment introduit l’edge computing pour compléter notre offre de services cloud.

2. La GTB comme un service

Pour que les bâtiments intelligents performants deviennent abordables, le secteur de la gestion technique de bâtiment (GTB) cherche à se rapprocher des standards du secteur numérique en adoptant son modèle populaire de consommation flexible «comme un service». Vous le connaissez peut-être sous les dénominations SaaS et PaaS.

Les GTBs “comme un service” offrent plus de valeur ajoutée au client final en leur permettant de payer uniquement pour ce qu'ils consomment (pay-as-you-go) et de réduire leurs coûts d'exploitation.

Les sociétés de gestion immobilière innovantes qui cherchent à transformer leurs actifs en bâtiments intelligents passent de l’achat traditionnel de matériels et de logiciels à une GTB en mode service.

Voici les avantages liés aux dépenses d’exploitation (OPEX) et à la GTB comme un service :

Un processus d'approbation plus court

Contrairement aux dépenses d’investissement (CAPEX), le faible montant mensuel des OPEX n'a pas besoin d'être validé par plusieurs niveaux hiérarchiques. Les entreprises peuvent donc déployer leurs solutions plus rapidement.

Flexibilité

Lorsque vous possédez le matériel et/ou le logiciel, vous offrez une plus grande résistance au changement et vous avez tendance à les utiliser le plus longtemps possible pour augmenter votre retour sur investissement. Avec la GTB comme un service, vous pouvez changer en fonction de ce qui fonctionne ou non. La flexibilité est vitale pour les solutions émergentes dans le secteur du Smart Building.

Évolutivité

Au lieu d'avoir à acheter des logiciels et du matériel coûteux pour chaque bâtiment que vous souhaitez numériser, avec la GTB comme un service, vous pouvez facilement déployer une solution dans autant de sites que vous le souhaitez.

3. Architecture GTB plus simple. Moins de câbles et plus de puissance.

Oubliez les systèmes informatiques GTB chaotiques avec plusieurs couches de protocoles de communication, de réseaux et de câbles. L'architecture de la GTB évolue vers une infrastructure informatique de plus plus sans fil et facile à gérer.

L'intensification des équipements IoT et IP facilite la transformation des bâtiments traditionnels en bâtiments intelligents. En utilisant des connecteurs universels, lorsqu’ils souhaitent collecter des données et envoyer des commandes à leurs équipements, les propriétaires et les gestionnaires de portefeuilles de bâtiments n’ont désormais plus besoin de recourir à de nombreux automates, passerelles, ou réseaux VPN, ni à de la main d’oeuvre spécialisée pour les installer.

Les systèmes de gestion sont désormais intégrés à des plateformes pour fournir des données cohérentes, une interface uniforme et des fonctionnalités utilisables partout dans l’entreprise, par tous les employés et tous les départements.

« Selon moi, la tendance technologique majeure pour le secteur des bâtiments intelligents en 2020, c’est l’introduction des API pour contrôler les équipements. Ces interfaces de communication vont enfin permettre le croisement des données dans le bâtiment et l’émergence de services autour d’une expérience utilisateur unifiée. » déclare ainsi Olivier Sellès, responsable des solutions Smart Building chez BNP Paribas Real Estate.

4. L’accélération continue des PropTechs

Une nouvelle branche du monde de la technologie, la PropTech, a été créée pour transformer et aider l'un des secteurs les plus anciens au monde, celui de l'immobilier.

Les startups et les entreprises innovantes de la PropTech utilisent la connectivité du bâtiment pour déployer des solutions et des services logiciels adaptés aux nouveaux modes de consommation des occupants, ancrés dans le paysage numérique. L'arrivée des PropTech dans le secteur immobilier et la montée en puissance des bâtiments intelligents ne relèvent pas du hasard.

Récemment, des équipements perfectionnés offrant un potentiel d'économie d'énergie qui se chiffre en milliards de dollars ont commencé à émerger sur le marché. Ils incluent de nouvelles technologies de mesure, des capteurs, des systèmes d'éclairage, des thermostats, des matériels de chauffage, de climatisation ou de traitement d’air et bien d'autres. Ils sont plus abordables que les générations de matériel qui les ont précédés, et surtout, ils peuvent se connecter à Internet. Ces appareils et ces fonctionnalités offrent des conditions idéales pour que les startups de la PropTech se multiplient.

Voici quelques sociétés de la PropTech qui proposent constamment de nouveaux services à la fois puissants et intuitifs pour le Smart Building :  Advizeo, Aveltys, Axiom Energy, Carl Software, Citron, Cognizant, Deepki, DeltaQ, Egain, Equinov, Facilio, Librafluides Concept,  SmartVent.

5. Augmentation des fusions-acquisitions et des partenariats entre PropTechs et géants du secteur

La forte activité 2019 en matière de fusions-acquisitions entre Proptechs et grands propriétaires immobiliers, équipementiers ou sociétés de facility management n'est pas surprenante compte tenu de l'évolution du marché. Nous croyons fermement que cette tendance devrait se poursuivre en 2020.

Pourquoi ? Parce que les acquéreurs peuvent considérer ces opportunités à la fois comme un accès rapide à un marché en croissance, et comme un moyen d'intégrer des connaissances et ressources en lien avec les technologies de pointe de la transformation numérique des bâtiments développées par les startups.

Le secteur immobilier veut adopter l'innovation technologique. Des sociétés mondiales de courtage comme JLL et de grosses sociétés de capital-investissement ont constitué des fonds d’investissement destinés à acheter des participations dans les PropTechs, voire à les acquérir entièrement.

Pour les startups de la PropTech, partenariats et fusions-acquisitions représentent un vecteur précieux de légitimité au sein des secteurs de l’immobilier et de la gestion technique de bâtiments ; ils leur permettent aussi d’atteindre une taille critique et de diversifier leurs offres auprès des utilisateurs et des investisseurs potentiels.

« La combinaison de ces deux facteurs, la numérisation de l'immobilier d’une part, et l'augmentation des fonds spécifiquement consacrés aux investissements PropTech de la part de business angels, de sociétés de capital-risque et d'investisseurs immobiliers puissants d’autre part, engendre et continuera de générer un flux actif d’acquisitions dans la PropTech.» expliquent Blake Liggio et Lillian Kim, spécialistes des fusions-acquisitions pour le groupe Goodwin's Real Estate.

Voici quelques exemples significatifs de partenariats et de fusions-acquisitions réalisés ces dernières années :

Siemens a acquis J2 Innovations

Mitsubishi a acquis Iconics

Daikin et 75F ont signé un partenariat

VTS a fusionné avec Hightower

Rubicon a investi dans Tendril

Conclusion

Les technologies du Smart Building amorcent un virage en 2020. Propriétaires immobiliers et facility managers cherchent à rendre les bâtiments plus durables et l'avantage économique généré par les solutions de Smart Building est trop important pour être ignoré.

«Le marché des bâtiments intelligents devrait passer de 60,7 milliards de USD en 2019 à 105,8 milliards d'ici 2024.», selon un rapport sur le marché du Smart Building publié en 2019. La transformation des bâtiments traditionnels en bâtiments intelligents n'est que la première étape vers de plus larges opportunités pour les acteurs de l’immobilier.

Vous voulez en savoir plus sur la solution de connectivité Wattsense ?

Découvrir notre solution

Sur le même sujet

Comment anticiper les besoins de maintenance des bâtiments tertiaires grâce à la GTB ?
Gestion du bâtiment

Comment anticiper les besoins de maintenance des bâtiments tertiaires grâce à la GTB ?

Décret BACS : objectifs , obligations et solutions envisageables pour les bâtiments tertiaires
Gestion du bâtiment

Décret BACS : objectifs , obligations et solutions envisageables pour les bâtiments tertiaires

Retrofitting immobilier : définition, avantages et conseils pour moderniser votre patrimoine
Gestion du bâtiment

Retrofitting immobilier : définition, avantages et conseils pour moderniser votre patrimoine