Gestion de l'énergie

Mesurez vos économies d'énergie avec le Protocole IPMVP : une approche technique et précise

Cyril Mathé
Cyril Mathé8 décembre 2023
5 min
Mesurez vos économies d'énergie avec le protocole IPMVP : une approche technique et précise

Les propriétaires immobiliers et les professionnels de la gestion de l'énergie sont constamment à la recherche de moyens innovants pour optimiser l'efficacité énergétique de leurs bâtiments. Si vous êtes concerné(e)(s), le protocole IPMVP offre une approche technique et précise pour mesurer et vérifier vos économies d'énergie réelles.

Comprendre l’utilité du protocole IPMVP

Définition IPMVP : International Performance Measurement and Verification Protocol

Le protocole IPMVP (International Performance Measurement and Verification Protocol) a été élaboré par l'Efficiency Valuation Organization (EVO) pour « normaliser » l’évaluation des performances énergétiques des bâtiments. 

L'objectif principal du protocole IPMVP : proposer une méthodologie scientifique pour vérifier les économies d'énergie réelles générées par des actions spécifiques. 

Cette approche précise, basée sur un processus d’étude standardisé, est reconnue à l’échelle internationale. Elle offre des résultats fiables et chiffrés, utiles à tous les propriétaires immobiliers (publics ou privés) qui souhaitent mesurer, vérifier et optimiser l’efficacité énergétique de leurs ouvrages.

Mesurer ses économies d’énergie : l’objectif numéro un du protocole IPMVP

Remplir ses obligations réglementaires, réduire le montant de ses factures énergétiques ou lutter contre le dérèglement climatique : les raisons de vouloir améliorer son efficacité énergétique sont nombreuses. 

Pour y parvenir, il est possible d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique, d’investir dans des équipements plus performants ou encore de mettre en place des écogestes au quotidien. Lorsque des initiatives ont été mises en place, une difficulté subsiste : connaître avec précision leur impact sur la réduction des consommations

C’est pour répondre à cette interrogation qu’intervient le protocole IPMVP. Grâce à une récolte de données et à la comparaison de plusieurs périodes d’études, il fournit des indications précises sur les économies réellement réalisées. Si vous êtes propriétaire d’un bâtiment, l’IPMVP vous permet de prendre des décisions éclairées basées sur des données tangibles.

À lire : Décret tertiaire : le guide pour s'y préparer

La notion de retour sur investissement

Les travaux de rénovation énergétique mobilisent souvent de gros investissements initiaux. Il faut donc être en mesure de justifier que ces actions mises en place apportent réellement un gain à moyen/long terme.

En comparant les coûts engagés pour améliorer les performances énergétiques du bâti et les économies réelles observées, la méthodologie IPMVP évalue avec précision la notion de retour sur investissement. En effet, plus les actions mises en œuvre sont efficaces, plus l’investissement initial est « rentable » pour le propriétaire du site. 

Précision importante : le processus IPMVP n’est pas un outil qui permet de réaliser des économies en tant que tel. Son rôle est de les calculer et de les mettre en lumière. Il encourage les initiatives énergétiques entreprises en fournissant des résultats chiffrés et oriente les prochaines actions à mener pour une amélioration continue.

À lire : Comment diminuer la consommation énergétique des bâtiments ?

Une aide pour respecter les réglementations environnementales

L’IPMVP est également utile pour suivre votre avancée dans le respect des exigences règlementaires qui vous concernent. Par exemple, le dispositif Éco Énergie Tertiaire impose une réduction des consommations d’au moins 40 % en 2030, 50 % en 2040 et 60 % en 2050 (par rapport à 2010). Sans données chiffrées, difficile de savoir si ces objectifs pourront effectivement être atteints.

Le protocole IPMVP ne fixe pas d’objectif en termes de réduction des consommations. En revanche, il est souvent utilisé lors de la mise en place d’un contrat de performance énergétique (CPE) afin de savoir si l’obligation de résultat a été atteinte

L’accès à la donnée : point de départ du protocole IPMVP

Pour évaluer la portée des différentes initiatives, la lecture des consommations sur un compteur n’est pas suffisante. Bien sûr, elle donne effectivement une tendance : à la hausse ou à la baisse. Mais cette information n’indique pas quelle(s) action(s) ont réellement un impact, s’il est possible de faire « mieux », ni même si un paramètre empêche de réaliser des économies plus significatives (dysfonctionnement par exemple).

Plutôt que de se baser sur des estimations théoriques et approximatives, le protocole se concentre sur des données mesurées. Il analyse en profondeur tous les facteurs qui influent sur les performances d’un ouvrage. Et ils sont nombreux ! Saisonnalité, horaires de travail, comportement des usagers, qualité des équipements : il est inenvisageable de tous les étudier « manuellement » avec précision. Or, on ne peut pas améliorer ce qu’on ne mesure pas !

Pour mettre en place un protocole IPMVP efficace dans votre bâtiment, l’accès permanent à des données fiables est donc une condition indispensable. Les technologies connectées constituent une aide précieuse pour assurer une surveillance continue et dynamique d’un bâtiment. 

À lire : Adopter l'IoT dans les bâtiments : les clés d'une intégration réussie

Lorsque les mesures récoltées sont associées à un système d’analyse pertinent, il est possible de remarquer des relations de cause à effet difficilement identifiables autrement. Cette mise en lumière vous oriente sur les améliorations à entreprendre ou, à l'inverse, sur les actions à interrompre, qui n’ont que peu d’impact.

La solution de connectivité Wattsense constitue une première étape vers la mise en place d’un plan de mesure des économies d’énergies. En se connectant facilement à l’ensemble de vos équipements déjà en place, elle récupère et centralise toutes les données pertinentes à une analyse énergétique de qualité. Étudiez ensuite ces données directement via notre console utilisateur, ou intégrez-les à votre propre système GTB. 

Fonctionnement et Méthodologie IPMVP

Le diagnostic énergétique initial

L'audit énergétique et le protocole IPMVP sont interdépendants. L'audit fournit les données d’entrée nécessaires à l’établissement du protocole. 

En effet, avant de pouvoir mesurer d'éventuelles réductions de consommations, il faut connaître l’efficacité énergétique réelle du bâtiment avant la mise en place d’un quelconque changement.

L’audit énergétique initial permet de déceler les inefficacités potentielles, les gaspillages énergétiques et les opportunités d'optimisation

Notre conseil : chez Wattsense, nous commercialisons des solutions connectées vous permettant de mettre en place une GTB. Mais, bien qu’essentielle, l’installation de ces équipements n’est pas prioritaire dans votre démarche énergétique. Le renforcement de l’isolation thermique ou l’installation d’un système de chauffage plus performant seront toujours les premières actions à envisager pour réellement impacter vos consommations.

Ainsi, il fournit une base solide pour élaborer des stratégies d'amélioration de la performance énergétique (APE) ciblées. Cela peut inclure l'adoption de technologies plus efficaces, l'amélioration des procédures opérationnelles, voire des ajustements simples dans la gestion quotidienne du bâtiment. 

Pour résumer, l’audit initial permet d'effectuer une comparaison précise entre les consommations d'énergie avant et après la mise en œuvre des changements. 

L’établissement d’un plan d’action

Le protocole inclut l’élaboration d’un plan de mesure et vérification (PMV). Son rôle n’est pas de déterminer les actions d’optimisation énergétique à mettre en place mais de décrire la méthode qui sera utilisée pour mesurer les performances d’un bâtiment. 

Il spécifie par exemple ce qui doit être mesuré, les méthodes de mesures (capteurs, compteurs), les indicateurs de performance énergétique à évaluer, la fréquence des mesures, etc. Il peut également inclure la marche à suivre pour ajuster les stratégies d’analyse en fonction des résultats mesurés.

Le PMV se déroule en 13 étapes standardisées. Il s’adapte aux moyens technologiques du bâtiment à étudier, au budget du demandeur et aux ambitions à atteindre en termes de réduction des consommations. 

La période de référence

La période de référence dresse un tableau précis des conditions avant la mise en œuvre de toute mesure visant à améliorer l'efficacité énergétique d’un ouvrage. 

Pendant cette phase, qui peut durer de quelques mois à parfois une année complète, l'énergie consommée est mesurée et analysée afin d’identifier les variables qui influent le plus sur l’efficacité du bâtiment.

Notre conseil : même si vous n’utilisez pas le protocole IPMVP, commencez toujours une démarche d’économie d’énergie par la mesure de vos consommations actuelles. L’idéal est de disposer d’une année de référence pour pouvoir mesurer les effets individuels de chaque action. 

La base de comparaison constituée par la période de référence vous permet de chiffrer précisément l'économie réalisée. Vous pouvez ainsi calculer les ROI correspondants.

La période de suivi

La période de suivi permet d'évaluer l'impact réel des actions d'efficacité énergétique entreprises. Elle démarre donc après la mise en place des ces mesures.

La durée de cette phase d’étude varie en fonction de l’usage du bâtiment, de l’activité pratiquée et du projet énergétique associé. Elle doit cependant être suffisamment longue pour permettre d’observer les tendances de consommation sur une période représentative.

En comparant les données de consommation d'énergie pendant la période de suivi avec celles de la période de référence, on peut quantifier avec précision les économies d'énergie réalisées.

L’analyse des résultats

Au-delà de « simplement » mesurer les économies d'énergie, le Protocole IPMVP s’inscrit dans un objectif d'amélioration continue. Il s’agit d’un outil dynamique qui, en analysant régulièrement les résultats obtenus, guide les entreprises vers un réajustement éventuel de leur stratégie énergétique. 

L'analyse des résultats : un élément essentiel du protocole IPMVP

En suivant la procédure du plan d’action, il est possible d’identifier de nouvelles opportunités d'optimisation et de maximiser progressivement l’efficacité énergétique du bâtiment. 

À l’issue de la période de suivi, l’analyse des résultats permet de valider si les objectifs fixés lors de la planification du projet ont été atteints

Ces résultats contribuent à la transparence et à la crédibilité des initiatives d'efficacité énergétique. Dans une période où le greenwashing demeure encore une pratique de marketing courante, ils constituent des preuves tangibles pour les entreprises réellement impliquées dans une démarche environnementale.

Vous souhaitez faire le premier pas vers une réduction significative de vos consommations énergétiques ? La technologie connectée Wattsense vous permet de connecter tous les équipements de votre bâtiment en quelques clics et d'accéder en temps réel à vos données. Demandez votre démonstration personnalisée pour en savoir plus.

Vous voulez en savoir plus sur la solution de connectivité Wattsense ?

Découvrir notre solution

Sur le même sujet

Sous-comptage : Ce qu'il faut savoir pour une intégration efficace des sous-compteurs électriques
Gestion de l'énergie

Maîtrisez vos consommations grâce au sous-comptage

Optimisation énergétique des bâtiments : enjeux et solutions
Gestion de l'énergie

Optimisation énergétique des bâtiments : enjeux et solutions

Les immeubles intelligents ont leur label : le SmartScore
Gestion de l'énergie

Les immeubles intelligents ont leur label : le SmartScore